Un chaton surmonte les difficultés liées à l'hypoplasie cérébelleuse, une maladie rare qui affecte l'équilibre et le mouvement des pattes.

 Un chaton surmonte les difficultés liées à l'hypoplasie cérébelleuse, une maladie rare qui affecte l'équilibre et le mouvement des pattes.

Tracy Wilkins

L'hypoplasie cérébelleuse est une maladie neurologique rare qui peut affecter les animaux, en particulier les espèces domestiques (chiens et chats). Les causes de la maladie sont congénitales - c'est-à-dire que le patient naît avec l'affection - et l'une des premières manifestations du handicap d'un chat est le manque d'équilibre au cours des premiers mois. Mais l'hypoplasie est-elle grave ? Que signifie vivre avec un félin atteint de la maladie ?

Voir également: Que signifie un taux d'urée élevé chez les chats ?

Bien que les cas soient rares, nous avons trouvé un chaton qui a été diagnostiqué avec une hypoplasie cérébelleuse et qui a reçu tous les soins nécessaires de la famille : Nala (@nalaequilibrista ). Pour mieux comprendre comment la pathologie se manifeste et comment fonctionne la routine d'un chat sans équilibre, nous avons préparé un article spécial sur le sujet.

Hypoplasie cérébelleuse chez le chat : qu'est-ce que c'est et comment cela affecte-t-il les animaux ?

L'hypoplasie cérébelleuse - également appelée hypoplasie cérébrale - est une maladie caractérisée par une malformation congénitale du cervelet. Cet organe, situé entre le cerveau et le tronc cérébral, est responsable de la coordination des mouvements et de l'équilibre des félins. En pratique, il s'agit donc d'une maladie qui laisse le chat sans équilibre et sans coordination motrice.

Les principaux symptômes de la maladie sont les suivants :

  • Mouvements non coordonnés
  • Difficulté à se tenir à quatre pattes
  • Des sauts exagérés mais inexacts
  • Tremblements de la tête
  • Changements fréquents de posture

Les causes de ce problème sont généralement associées au virus de la panleucopénie féline, qui est transmis de la mère au fœtus pendant la grossesse. Dans le cas de l'hypoplasie cérébelleuse, les chats manifestent généralement la maladie au début de leur vie.

L'histoire de Nala : la suspicion et le diagnostic de la maladie

Le nom de la chatte, Nala, en référence au personnage du Roi Lion, n'est pas le seul à témoigner de sa volonté de survivre ! La chatte de Laura Cruz a été sauvée de la rue à l'âge de 15 jours environ, avec sa mère et ses trois frères. Lors de mon premier contact avec elle, j'ai déjà pu remarquer qu'il y avait quelque chose de différent, car elle était moins ferme que ses frères et secouait beaucoup la tête", a déclaré Laura Cruz.Malgré les soupçons initiaux, ce n'est qu'après les premiers pas que tout est devenu plus clair : "Lorsque les frères ont commencé à faire leurs premiers pas, il est devenu évident que quelque chose n'allait pas, parce qu'elle ne pouvait pas marcher sans tomber de côté et que ses jambes tremblaient trop".

Après avoir constaté que le chat était déséquilibré et qu'il avait des tremblements dans les pattes, le gardien a décidé d'emmener Nala chez un neurologue, où des tests neurologiques ont été effectués et un traitement aux corticostéroïdes a été mis en place pour voir si la situation s'améliorait : "Le médecin avait déjà indiqué qu'il pouvait s'agir de quelque chose lié au cervelet, mais nous devions suivre le traitement pendant quelques semaines pour en être sûrs.L'utilisation du médicament n'a rien changé et lorsque nous sommes retournés chez le neurologue, il a refait les tests et a confirmé qu'il s'agissait d'une hypoplasie cérébelleuse".

Le diagnostic est tombé lorsque Nala avait deux mois et demi. Après avoir découvert que le chaton n'aurait pas les mêmes mouvements que les autres animaux, Laura a décidé de l'adopter définitivement. "Nous nous organisons maintenant pour passer une IRM afin de mieux comprendre la gravité de son hypoplasie cérébelleuse".

Voir également: Pinscher : tout savoir sur cette race de petit chien

Comment se déroule la vie quotidienne d'un chaton atteint d'hypoplasie cérébelleuse ?

Un chat atteint d'hypoplasie cérébrale a besoin de plus de soins et d'attention, mais peut vivre normalement avec ses limites et quelques modifications. Dans le cas de Nala, par exemple, le tuteur explique que l'une des principales préoccupations de la famille est qu'il s'agit d'un chat sans équilibre et qu'il ne peut pas se tenir debout, les quatre pattes posées sur le sol. "Elle se déplace en se jetant d'un côté à l'autre et en donnantElle se cogne souvent la tête, c'est pourquoi nous avons dû faire quelques adaptations, comme placer des tapis en mousse aux endroits où elle s'assoit le plus souvent".

Un autre problème est que, contrairement aux autres félins, la chatte atteinte d'hypoplasie cérébelleuse ne peut pas utiliser la litière car elle n'a pas l'équilibre nécessaire pour faire les besoins : "Elle utilise des tapis hygiéniques, elle fait les besoins couchée. Pour la nourriture, Nala peut manger seule et nous laissons toujours un pot avec de la nourriture sèche près d'elle. Avec l'eau, c'est plus compliqué, car elle finit par tomber".Mais nous faisons des essais avec des abreuvoirs pour les chats plus lourds".

Sinon, un chat sans équilibre comme Nala a les mêmes habitudes que n'importe quel animal de compagnie. Elle aime les sachets, adore dormir et a un lit rien que pour elle. Laura explique que tout doit être au niveau du sol, car elle ne peut pas sauter et n'a pas les réflexes pour tomber sur ses pattes. "Nalinha a appris à s'adapter à sa condition. Alors elle va au tapis hygiénique toute seule, elle peut se nourrir toute seule et si elle en a besoin, elle va faire ses besoins.Elle se débrouille aussi - à sa manière - pour se déplacer dans la maison à notre recherche. Elle est très intelligente !"

L'acupuncture et la physiothérapie vétérinaire ont amélioré la qualité de vie de Nala.

Bien que l'hypoplasie cérébelleuse chez le chat soit incurable, il est possible d'investir dans des traitements qui assurent le bien-être des patients et améliorent leur qualité de vie. L'acupuncture vétérinaire, ainsi que les séances de physiothérapie animale, sont de grands alliés dans ces moments-là. Nala, par exemple, a suivi un traitement et les résultats ont été très positifs. Voici ce que nous dit son tuteur : "Nous avons commencé le traitement par l'acupuncture vétérinaire.J'ai remarqué qu'elle avait plus d'équilibre, qu'elle pouvait s'allonger sans basculer sur le côté et qu'elle faisait parfois quelques pas (environ 2 ou 3) avant de tomber. Elle ne pouvait rien faire de tout cela avant le traitement ! Elle n'a que 8 mois, alors je suis très optimiste quant à l'amélioration de sa qualité de vie."

Vivre avec un chat handicapé exige de modifier sa routine

Les animaux handicapés peuvent être très heureux, mais ils changent la vie de leur gardien et ont besoin d'un espace entièrement adapté à leurs besoins. "Adapter la routine pour être avec Nala n'est pas facile, car elle ne peut pas rester seule pendant longtemps, car elle dépend de nous pour certaines choses. Lorsque je dois passer des heures à l'extérieur, je compte sur ma mère ou mon fiancé pour rester avec elle. En la laissant, j'ai l'impression qu'elle n'a pas besoin de nous.Il n'y a aucun moyen de savoir si elle pourra atteindre le tapis des toilettes pour aller sur le pot, ou si elle finira par le faire en chemin et se salir".

Outre la dépendance de l'animal à l'égard de ses propriétaires, il est également important de penser à des situations telles que les voyages et les problèmes de santé. Dans son cas, une castration de chat n'est pas une simple castration, par exemple. Tout doit être pensé et adapté en tenant compte de sa particularité neurologique, c'est pourquoi je consulte toujours des vétérinaires."

Même si je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour qu'elle ait une excellente qualité de vie, je me préoccupe encore beaucoup de lui rendre les choses aussi faciles que possible, afin que, malgré ses limitations et sa façon différente et très spéciale d'être, Nalinha ait la meilleure vie possible !

Tracy Wilkins

Jeremy Cruz est un amoureux passionné des animaux et un parent dévoué. Avec une formation en médecine vétérinaire, Jeremy a passé des années à travailler aux côtés de vétérinaires, acquérant des connaissances et une expérience inestimables dans les soins aux chiens et aux chats. Son véritable amour pour les animaux et son engagement envers leur bien-être l'ont amené à créer le blog Tout ce que vous devez savoir sur les chiens et les chats, où il partage les conseils d'experts de vétérinaires, de propriétaires et d'experts respectés dans le domaine, dont Tracy Wilkins. En combinant son expertise en médecine vétérinaire avec les connaissances d'autres professionnels respectés, Jeremy vise à fournir une ressource complète aux propriétaires d'animaux de compagnie, les aidant à comprendre et à répondre aux besoins de leurs animaux de compagnie bien-aimés. Qu'il s'agisse de conseils d'entraînement, de conseils de santé ou simplement de sensibilisation au bien-être des animaux, le blog de Jeremy est devenu une source incontournable pour les passionnés d'animaux de compagnie à la recherche d'informations fiables et compatissantes. Grâce à ses écrits, Jeremy espère inspirer les autres à devenir des propriétaires d'animaux plus responsables et à créer un monde où tous les animaux reçoivent l'amour, les soins et le respect qu'ils méritent.