Le squelette du chat : tout sur le système squelettique félin

 Le squelette du chat : tout sur le système squelettique félin

Tracy Wilkins

La fourrure duveteuse des félins cache le squelette du chat, qui est complexe et comporte beaucoup plus d'os que l'anatomie humaine. Nous avons cependant quelques similitudes, comme le crâne et la mâchoire avec les dents, la colonne vertébrale et les vertèbres thoraciques. Mais pourquoi peuvent-ils "bouger" plus que nous et tomber toujours sur leurs pattes ? Il s'avère que la colonne vertébrale des félins ne comporte pas autant de ligaments que la nôtre et qu'elle n'a pas d'os de la même taille.leurs disques intervertébraux sont plus souples. Curieux, non ? Découvrons un peu plus le squelette du chat dans l'article ci-dessous !

Ostéologie des animaux de compagnie : le squelette des félins est plus complexe que celui des humains

Tout d'abord, les éléments osseux des chats varient en fonction de leur âge. Par exemple, alors qu'un adulte n'a "que" 230 os, un chaton en a jusqu'à 244. Cela s'explique par le fait que les os des plus jeunes sont plus courts et se développent (se connectent) au fur et à mesure de leur développement. Mais ce n'est pas tout ! Saviez-vous que nous avons 206 os ? Oui, cela ne semble pas être le cas, mais les chats ont plus d'os.que nous.

Un autre détail est qu'au milieu de la fourrure du chat, l'anatomie osseuse du félin porte des os très accentués et bien évidents. Tout cela est dû à leur développement, qui nécessitait de courir rapidement pour échapper aux chasseurs et aussi d'agir comme un prédateur, plein de manœuvrabilité.

Il est également intéressant de souligner que dans ce squelette, le chat a des os solides, car il s'agit de la deuxième substance naturelle la plus dure du corps (la première étant l'émail des dents). Cette structure est un support du corps, ancrant les tissus et les autres organes et permettant le mouvement des muscles.

Le squelette du chat a un crâne solide et une mâchoire flexible.

Le crâne du chat est composé de plusieurs os, il est solide et de petite taille, et comporte des cavités nasales et tympaniques (qui contribuent à la bonne audition du chat) avec des éléments dentaires dans la partie inférieure. La mâchoire du chat est flexible grâce aux articulations temporo-mandibulaires qui permettent de mâcher fermement les aliments. Le crâne du chat est divisé en deux parties : le neurocrâne, avecles structures qui protègent le système nerveux central, comme le cerveau et le cervelet ; et le viscérocrâne rostral, qui préserve la partie nasale et orale.

En effet, comment le squelette du chat est-il divisé en vertèbres ?

Tout comme nous, les chats ont une colonne vertébrale bien formée avec des cloisons. Le chien est un autre mammifère qui présente cette caractéristique. Tous deux n'ont pas autant de ligaments et la bonne flexibilité féline est due aux disques intervertébraux. Découvrez maintenant comment le squelette du chien et du chat est divisé : avec des vertèbres cervicales, thoraciques (poitrine), lombaires et caudales. En commençant par les vertèbres cervicales, qui se situent àsur un cou court, il possède sept vertèbres et est également flexible.

Et à quoi ressemblent les côtes du chat ? Le squelette comporte plusieurs éléments osseux

Les vertèbres thoraciques du chat se situent juste derrière les vertèbres cervicales ("au milieu"). Cette région est large et fortement musclée, divisée en la cage thoracique, le sternum et les membres thoraciques :

  • Cage thoracique : sur les treize vertèbres thoraciques, neuf sont reliées au sternum par des cartilages (appelés côtes sternales), qui protègent le poumon, et les quatre dernières ne sont pas reliées mais sont associées au cartilage costal antérieur.
  • Sternum : appelé "sternum", il protège le cœur et les poumons du chat. Il se situe sous la cage thoracique et est le même chez le chien et le chat. Le sternum du chat est également de forme cylindrique (contrairement à celui du porc qui est plat). Il existe huit sternums au total. Le premier s'appelle le manubrium et le dernier s'appelle le sternum appendice xiphoïde, un os formé par le cartilagexiphoïde, qui permet au chat de bouger davantage (il peut ainsi se retourner à 180°).
  • Membres thoraciques : Les membres antérieurs sont divisés par l'omoplate (épaule), qui possède une épine dorsale prononcée, l'humérus (bras), qui est large et légèrement incliné, le radius et le cubitus (avant-bras), dont les extrémités arrondies se croisent. Certains vétérinaires affirment que le chat possède une petite clavicule non fonctionnelle entre les membres, tandis que d'autres pensent que ce membre n'est que du cartilage. Un fait curieux concernant les membres antérieurs est le suivantque les coudes du chat sont à l'opposé du genou.

Dans son squelette, le chat a un dos avec des os prononcés

La partie arrière du squelette du chat commence par les lombaires, est suivie par le bassin et se termine par le fémur.

  • Lombaire : sept vertèbres au total, qui relient la cage thoracique aux vertèbres caudales.
  • Le bassin : est étroit et en forme d'entonnoir, et est formé par la ceinture pelvienne, qui comprend l'ilion en haut, le pubis en avant et l'ischion (arc ischiatique) en bas. L'ilion (fesse) est concave et l'ischion est horizontal et précède les vertèbres caudales. Dans cette région se trouve également le sacrum. Les os du bassin du chat sont plus grands que ceux des os plats (par exemple le crâne) et ils sontse rejoignent pour former l'acétabulum, qui permet au fémur de s'articuler.
  • Fémur de chat : Cette région de la cuisse est cylindrique et comporte également une rotule, longue et convexe. En dessous, on trouve une facette pour l'articulation du sésamoïde (du mouvement). Et plus bas, on trouve le tibia et le péroné, avec un sésamoïde pour leur articulation.

Les pattes avant du squelette de chat ont des pouces !

Bien que courtes, les pattes avant du chat sont constituées de plusieurs éléments osseux : le carpe, le métacarpe et les phalanges.

  • Le corps du chat : cette région palmaire comporte des os sésamoïdes proximaux et distaux et se divise en carpe radial, carpe intermédiaire, carpe ulnaire et carpe accessoire.
  • Métacarpe : est digitigrade, c'est-à-dire qu'il laisse ses empreintes sur le sol et s'appuie sur des coussinets denses (les fameux coussinets). C'est pourquoi les chats marchent toujours "sur la pointe des pieds", ce qui leur permet également de faire de grands bonds et d'avoir une grande puissance de course. Une curiosité du chat est qu'il marche également avec ses pattes latérales par paires.
  • Phalanges : Les quatre phalanges antérieures sont médianes et distales, et les deux médianes sont plus grandes que la première et la dernière. La cinquième phalange, qui est proximale et distale, est le "petit doigt", affectueusement surnommé "pouce".

Par rapport à l'homme, l'anatomie des pattes du squelette du chat est très proche de celle de notre main. Cependant, elles ne possèdent pas le trapèze, il n'est donc pas possible de "fermer" la patte du chat (seules les phalanges).

Le squelette des pattes arrière des chats est très différent de celui des pattes avant.

Les pattes arrière sont très différentes des pattes avant (tout comme nous avons des pieds et des mains différents), mais le tarse (base) est équivalent au carpe (paume) et le métatarse est équivalent au métacarpien.

Les différences se situent au niveau du métatarse, qui est plus long (littéralement, un "petit pied") et de l'absence de la cinquième phalange distale, ce qui signifie que les pattes arrière du chat n'ont pas ce petit orteil sur le côté. Le tarse comprend sept os et est relié à l'os tibial.

La queue fait partie du squelette du chat (oui, il a des os !).

La queue du chat est très malléable et bouge au gré des émotions du félin. Pourtant, la queue du chat est formée d'os, étant une extension de la colonne vertébrale. Selon la race, la queue du chat compte jusqu'à 27 vertèbres. Autre fait intéressant, la région antérieure et supérieure du félin est faite pour supporter tout son poids. Et alors que l'homme a la colonne vertébrale comme support, celle duLes félins sont considérés comme un pont.

Voir également: Chiot Keeshond : tout ce qu'il faut savoir sur le Spitz loup

Le squelette du chat comprend également des ongles et des dents

Les dents et les ongles qui font partie de l'anatomie du squelette (mais attention : ce ne sont pas des os !) sont un autre point commun avec les félins. Les chats ont généralement 30 dents en forme de pointe et quatre canines, tout comme les chiens. Cependant, un chien adulte peut avoir jusqu'à 42 dents.

Voir également: Labradoodle : découvrez le petit chien qui est un mélange de labrador et de caniche

Les ongles du chat, en revanche, sont attachés à l'articulation interphalangienne distale. Ils ne cessent pas non plus de croître comme ceux de l'homme, car ils sont constitués de cellules remplies de kératine qui, lorsqu'elles cessent de se développer, meurent et forment des débris cellulaires (qui sont les ongles). La raison pour laquelle un chat se gratte partout est qu'il se lime également les ongles pour enlever l'ancien revêtement (et la seule façon d'y parvenir est de les gratter).c'est-à-dire avec des rayures).

En raison de la sélection naturelle et de l'instinct de survie, les griffes des félins sont longues et acérées, mais contrairement aux nôtres, elles sont dotées de nerfs (vous devez donc faire très attention lorsque vous coupez les griffes de votre chat).

Tracy Wilkins

Jeremy Cruz est un amoureux passionné des animaux et un parent dévoué. Avec une formation en médecine vétérinaire, Jeremy a passé des années à travailler aux côtés de vétérinaires, acquérant des connaissances et une expérience inestimables dans les soins aux chiens et aux chats. Son véritable amour pour les animaux et son engagement envers leur bien-être l'ont amené à créer le blog Tout ce que vous devez savoir sur les chiens et les chats, où il partage les conseils d'experts de vétérinaires, de propriétaires et d'experts respectés dans le domaine, dont Tracy Wilkins. En combinant son expertise en médecine vétérinaire avec les connaissances d'autres professionnels respectés, Jeremy vise à fournir une ressource complète aux propriétaires d'animaux de compagnie, les aidant à comprendre et à répondre aux besoins de leurs animaux de compagnie bien-aimés. Qu'il s'agisse de conseils d'entraînement, de conseils de santé ou simplement de sensibilisation au bien-être des animaux, le blog de Jeremy est devenu une source incontournable pour les passionnés d'animaux de compagnie à la recherche d'informations fiables et compatissantes. Grâce à ses écrits, Jeremy espère inspirer les autres à devenir des propriétaires d'animaux plus responsables et à créer un monde où tous les animaux reçoivent l'amour, les soins et le respect qu'ils méritent.