Bronchite du chat : mieux comprendre l'action des maladies respiratoires chez les félins

 Bronchite du chat : mieux comprendre l'action des maladies respiratoires chez les félins

Tracy Wilkins

Un chat qui tousse peut être le signe d'un certain nombre de problèmes de santé. Cependant, lorsque ce symptôme semble gêner les félins, il est presque toujours associé à une maladie respiratoire, telle que la bronchite chez le chat - également connue sous le nom d'asthme bronchique ou de bronchite chronique. Bien qu'il existe de nombreuses terminologies, cette maladie est reconnue cliniquement comme étant le résultat d'une inflammation des voies respiratoires.Il s'agit d'une sensibilité à certains stimuli, dont les causes et le traitement sont décrits ci-dessous.

Voir également: Ver blanc sortant du chat : que faire ?

Bronchite chez le chat : quelles sont les principales causes ?

Les causes sous-jacentes de l'inflammation associée à la bronchite féline sont inconnues, mais les voies respiratoires peuvent réagir à certains déclencheurs (exposition à des allergènes) et à des maladies qui peuvent déclencher ou aggraver le problème (voir ci-dessous) :

  • Poussière ;
  • Fumée de cigarette ou pollution ;
  • Parfums et produits de nettoyage ;
  • Pollen ;
  • Moule ;
  • Agents infectieux - virus, bactéries ;
  • Parasites - ver du cœur, ver du poumon.

Lorsque les voies respiratoires d'un chat sont sensibles aux stimuli, l'exposition à ces agents entraîne une production excessive de mucus ainsi qu'un rétrécissement des bronches et des bronchioles, ce qui rend difficile le passage de l'air. Les conséquences sont des spasmes musculaires dans les tubes respiratoires et des difficultés à respirer.

Quels sont les principaux symptômes de la bronchite féline ?

En règle générale, les chats souffrant de bronchite ou d'asthme félin toussent. Ce symptôme est souvent confondu avec les boules de poils, car les chats ont un comportement similaire lorsqu'ils essaient d'expulser quelque chose qui est resté coincé dans leur gorge ou qui a été avalé. De même, la toux peut être interprétée comme un étouffement ou une tentative infructueuse de vomissement.

Voir également: Les bruits que les chiens aiment : les bruits préférés des chiens

Pour vous aider à bien identifier la bronchite chez votre chaton, voici les principaux signes cliniques de cette maladie respiratoire :

  • Toux ;
  • Respiration rapide ;
  • Respiration à bouche ouverte ;
  • Augmentation du bruit ou respiration sifflante lors de la respiration ;
  • Difficultés respiratoires / effort accru lors de la respiration ;
  • Intolérance à l'effort.

Chez les animaux légèrement atteints de bronchite, la toux ou la respiration sifflante ne se manifestent qu'occasionnellement. Certains chats atteints d'une maladie respiratoire présentent des symptômes entre les crises aiguës et les crises graves de constriction des voies respiratoires. Les félins gravement atteints présentent une toux et une respiration sifflante quotidiennes et de nombreuses crises de constriction des voies respiratoires conduisant à une respiration à bouche ouverte et à une détresse respiratoire.haletant.

Certains chats sont-ils plus susceptibles de souffrir de bronchite ?

La bronchite féline est plus fréquente chez les chats âgés de deux à huit ans (animaux jeunes et d'âge moyen). Les chatons siamois sont plus prédisposés à souffrir d'une maladie des voies respiratoires inférieures, avec une prévalence allant jusqu'à 5 % de la race. Les chats en surpoids et obèses ont également un risque plus élevé de développer un trouble respiratoire.

Comment la bronchite est-elle diagnostiquée chez les chats ?

Le diagnostic de l'asthme/bronchite félin est établi sur la base des antécédents de l'animal, d'un examen physique, de radiographies thoraciques, d'une numération sanguine complète et même d'un lavage transtrachéal, procédure effectuée sous anesthésie générale pour prélever des échantillons de sécrétions des voies respiratoires en vue d'une cytologie et d'une culture bactérienne afin d'exclure toute possibilité d'infection.

Bronchite féline : comment traiter le problème ?

Selon la gravité de la maladie, le chaton sera traité avec une combinaison de corticostéroïdes (anti-inflammatoires stéroïdiens), en inhalateur ou en comprimés, et d'un bronchodilatateur pour aider à ouvrir les voies respiratoires.

Parallèlement, le gardien doit éliminer tous les facteurs connus pour déclencher ou aggraver les problèmes respiratoires chez l'animal, c'est-à-dire renforcer la propreté de la maison, éliminer la fumée de cigarette, enlever les tapis, les coussins et les rideaux, ainsi que d'autres facteurs environnementaux susceptibles d'aggraver l'état de santé du chat.

Tracy Wilkins

Jeremy Cruz est un amoureux passionné des animaux et un parent dévoué. Avec une formation en médecine vétérinaire, Jeremy a passé des années à travailler aux côtés de vétérinaires, acquérant des connaissances et une expérience inestimables dans les soins aux chiens et aux chats. Son véritable amour pour les animaux et son engagement envers leur bien-être l'ont amené à créer le blog Tout ce que vous devez savoir sur les chiens et les chats, où il partage les conseils d'experts de vétérinaires, de propriétaires et d'experts respectés dans le domaine, dont Tracy Wilkins. En combinant son expertise en médecine vétérinaire avec les connaissances d'autres professionnels respectés, Jeremy vise à fournir une ressource complète aux propriétaires d'animaux de compagnie, les aidant à comprendre et à répondre aux besoins de leurs animaux de compagnie bien-aimés. Qu'il s'agisse de conseils d'entraînement, de conseils de santé ou simplement de sensibilisation au bien-être des animaux, le blog de Jeremy est devenu une source incontournable pour les passionnés d'animaux de compagnie à la recherche d'informations fiables et compatissantes. Grâce à ses écrits, Jeremy espère inspirer les autres à devenir des propriétaires d'animaux plus responsables et à créer un monde où tous les animaux reçoivent l'amour, les soins et le respect qu'ils méritent.