Leucémie féline : un vétérinaire énumère les principaux symptômes du FeLV chez les chatons

 Leucémie féline : un vétérinaire énumère les principaux symptômes du FeLV chez les chatons

Tracy Wilkins

Lorsque vous adoptez un chaton, la première chose à faire est de vous assurer que l'animal est négatif pour le FIV (Feline Immunodeficiency - ou SIDA félin) et le FeLV (Feline Leukaemia). Dans le cas du FeLV, il faut redoubler d'attention, car les symptômes apparaissent en fonction du stade auquel la maladie affecte le chat. Pour en savoir plus sur la leucémie féline et sur les principales formes de cette maladie, cliquez ici.Patas da Casa s'est entretenue avec la vétérinaire Caroline Mouco Moretti, directrice générale de l'hôpital vétérinaire Vet Popular .

Leucémie féline : quels sont les symptômes les plus courants de la maladie ?

En général, les symptômes du FeLV félin se manifestent en fonction des stades de la maladie. Toutefois, certaines caractéristiques sont courantes dans la vie de tous les jours et doivent être notées par les gardiens si le chaton n'est pas testé pour la maladie. Voici quelques-uns des symptômes les plus perceptibles :

  • Écoulement abondant des yeux

Les yeux de nos chatons sont très importants pour leur survie au jour le jour. Les chats ont la capacité étonnante de voir très bien dans l'obscurité. Lorsqu'ils sont malades ou infectés par le FeLV, les yeux peuvent accumuler plus de sécrétions et prendre une teinte rougeâtre, comme s'ils étaient irrités. Cela peut ressembler à une conjonctivite, il est donc nécessaire de prêter attention aux autres symptômes.les symptômes de la leucémie féline ;

Voir également: Platyinosomiase féline : un vétérinaire explique tout sur la maladie causée par la consommation de geckos
  • Hyperthermie

Dans le cas du FeLV, l'animal peut présenter de graves épisodes de fièvre et souffrir d'hyperthermie, c'est-à-dire que son corps est beaucoup plus chaud que la normale ;

  • Perte de poids

Le FeLV félin étant une maladie qui évolue très rapidement, compromettant l'ensemble du système immunitaire du chaton, il est fréquent qu'il finisse par ne plus manger souvent, ce qui entraîne une perte de poids et, dans certains cas, une anorexie ;

  • Diarrhée et vomissements

La leucémie féline altère les habitudes alimentaires de l'animal qui peut avoir des difficultés à s'alimenter. Les épisodes de vomissements et de diarrhées deviennent très fréquents car le système immunitaire de l'animal est affaibli. La situation favorise également l'apparition de vers tels que la giardiase ;

  • Dysfonctionnement des gencives

Les gencives de l'animal peuvent prendre une couleur plus blanche, comme dans le cas de la lipidose hépatique, car l'animal ne peut pas s'alimenter normalement. Il est également possible de remarquer cette couleur plus blanche dans les oreilles, autour des yeux et sur le museau de l'animal ;

  • Plaies cutanées avec retard de cicatrisation

La leucémie féline compromet l'ensemble du processus de cicatrisation dans l'organisme du chat infecté, de sorte que les plaies sur la peau du chat peuvent prendre plus de temps à guérir et, si elles sont exposées à des bactéries pendant une longue période, elles peuvent s'infecter.

FeLV félin : les stades de la maladie déterminent les symptômes

Le FeLV chez le chat, très contagieux, affecte le système immunitaire des félins de manière très agressive. Dans certains cas, les chats ne manifestent pas les symptômes de la maladie. En effet, la leucémie féline comporte quatre phases : abortive, progressive, régressive et latente.

  • Phase d'abandon

A ce stade, selon la vétérinaire Caroline Mouco explique que le chat exposé au virus possède un système immunitaire très efficace qui inhibe la multiplication virale dans ses cellules. Le test, pour l'instant, donne un résultat négatif.

  • Phase de latence

Enfin, la phase de latence est celle où l'animal est porteur de la maladie, mais où il n'est pas possible de la diagnostiquer. Le virus est stocké dans la moelle osseuse du chat et peut générer de nouveaux problèmes pour le système immunitaire. Selon Caroline, malgré la charge virale élevée et les fortes chances de développer la maladie dans cette phase, le patient ne la transmet pas à d'autres chats. Le virus est toujours négatif en ELISA.

  • Phase progressive

Dans la phase progressive, il est possible d'observer les symptômes de la maladie, car elle se manifeste rapidement chez l'animal. Cette phase est plus agressive, car le chat n'élimine plus le virus et tous les tests sont positifs. La transmission a déjà lieu et les chances que le chat tombe malade sont très élevées", explique-t-il.

  • Phase régressive

Dans la phase régressive, l'animal est diagnostiqué comme ayant la maladie, mais l'organisme lui-même a réussi à combattre le virus. Dans cette situation, le chat peut mener une vie normale. Dans la phase régressive, la multiplication virale se produit de manière limitée. Le félin est toujours négatif lorsqu'il est testé par ELISA, car il trouve l'anticorps présent dans l'organisme, mais lorsqu'il est testé par PCR (Protein Coupled Assay), le chat est négatif.C-réactive), qui détecte l'ADN du virus, le test est déjà positif au moment de l'infection. Les chances de guérison à ce stade sont encore optimistes", déclare Caroline.

FeLV : les chats peuvent transmettre la maladie par contact direct avec d'autres félins.

Le FeLV est un virus qui correspond à la leucémie féline et qui est une maladie extrêmement contagieuse. Pour être infecté, le chat doit avoir un contact direct avec un autre félin infecté. Ce contact comprend le partage de pots, de boîtes, de jouets, de salive et même de morsures et de griffures. De même, si vous avez un chat sain et un chat positif à la leucémie, il est nécessaire de vacciner votre chaton.sains ou les séparer de l'environnement.

Cette maladie est très grave et son traitement ne peut être négligé. Il est important de la traiter dès qu'elle est diagnostiquée afin que le chaton ait une meilleure qualité de vie. Dans le cas de chattes gestantes positives au FeLV félin, les chatons seront également atteints de la maladie.

Comment prévenir la leucémie féline ?

La meilleure façon de prévenir le FeLV est de garder votre animal à l'intérieur, car tout chat errant peut être atteint de la maladie et la transmettre à un chat sain. Ne le laissez pas errer, surtout s'il n'est pas vacciné. Avec le FeLV, il n'y a aucune possibilité de "jouer" avec la maladie, car c'est l'une des pires maladies qui puissent affecter les félins. Dans le cas des chats sains, ils doivent être vaccinés avec le vaccin FeLV.Fivefold, un vaccin qui protège non seulement contre le FeLV, mais aussi contre la panleucopénie féline, la rhinotrachéite du chat et la calicivirose. Dans tous les cas, il est nécessaire de tester l'animal avant de le vacciner, car les chats déjà infectés par la maladie ne réagiront pas à l'effet du vaccin et ne doivent pas être vaccinés, car l'immunisation peut intensifier davantage la maladie dans l'organisme.

Voir également: Peut-on baigner un chien avec du savon humain ?

Tracy Wilkins

Jeremy Cruz est un amoureux passionné des animaux et un parent dévoué. Avec une formation en médecine vétérinaire, Jeremy a passé des années à travailler aux côtés de vétérinaires, acquérant des connaissances et une expérience inestimables dans les soins aux chiens et aux chats. Son véritable amour pour les animaux et son engagement envers leur bien-être l'ont amené à créer le blog Tout ce que vous devez savoir sur les chiens et les chats, où il partage les conseils d'experts de vétérinaires, de propriétaires et d'experts respectés dans le domaine, dont Tracy Wilkins. En combinant son expertise en médecine vétérinaire avec les connaissances d'autres professionnels respectés, Jeremy vise à fournir une ressource complète aux propriétaires d'animaux de compagnie, les aidant à comprendre et à répondre aux besoins de leurs animaux de compagnie bien-aimés. Qu'il s'agisse de conseils d'entraînement, de conseils de santé ou simplement de sensibilisation au bien-être des animaux, le blog de Jeremy est devenu une source incontournable pour les passionnés d'animaux de compagnie à la recherche d'informations fiables et compatissantes. Grâce à ses écrits, Jeremy espère inspirer les autres à devenir des propriétaires d'animaux plus responsables et à créer un monde où tous les animaux reçoivent l'amour, les soins et le respect qu'ils méritent.